« La vision hégélienne de la lutte pour la reconnaissance est spéculative. Elle a pourtant son versant expérientiel et prosaïque. »

Imaginez vous, installé(e) confortablement dans votre sofa, une tisane Ricola au miel posée sur la table basse de votre salon, agrémentée de quelques douceurs chocolatées, un plaid tout doux sur vos genoux… Vous y êtes ? Bien ! Poursuivez la visualisation, en vous représentant alors, en train de lire un livre où toutes les 25 secondes (et encore je suis gentille !) vos yeux et votre esprit absorbent ce genre de phrases absolument indigestes (de mon point de vue bien sûr !) et vous aurez un petit aperçu de ce que je viens de vivre ces derniers jours lorsque je lisais : La fabrique de l’intime de Jacques ARÈNES.

Le décor est posé ! Voici mon tout premier avis de lecture sur www.sois-toi.fr !
Mes amis, je dois vous prévenir tout de suite que si vous vous attendez à un mastodonte de résumé en bonne et due forme de cet ouvrage, vous n’êtes absolument pas au bon endroit !

Quelques explications s’imposent :

 

Il y a de cela plus de 8 semaines – à l’époque en pleine construction conceptuelle de ce site internet / blog – je lisais tranquillement mon exemplaire de Psychologies magasine du mois d’avril, quand je suis tombée sur une double page concernant un témoignage poignant d’un couple mariés, qui relatait un épisode marquant de leur expérience amoureuse ; l’homme avait caché à sa femme des années durant, l’existence d’un fils d’une union libre ultérieure. Ledit couple avaient traversé maintes et maintes épreuves pour finalement se pardonner l’un à l’autre et trouver la force de continuer leur histoire. Vraiment, cela m’avait fait verser une petite larme.

Au dos de cette double page, se trouvaient plusieurs conseils de lecture abordant le thème du couple, dont La fabrique de l’intime de Jacques ARÈNES…

Prise dans ce fabuleux élan émotif dont je venais d’être victime, j’ai décidé que mon premier avis porterait sur ce livre. D’autant plus que depuis plusieurs semaines, je trouvais que je délaissais mon propre équilibre de couple avec Maxime – mon chéri d’amouuuuur #BIGLOVE– et faire ce choix de lecture à ce moment là, c’était un peu comme si je lui disais : « Mon projet de création de site internet sur le développement personnel est très important pour moi, c’est vrai, mais notre couple reste tout de même au cœur de mes pensées. Pour te le prouver, regarde sur quoi portera mon premier résumé ! … »

Toute excitée par cette nouvelle activité qui m’attendait, je me suis ainsi rendue à ma libraire fétiche à Nantes (la librairie Durance, « chez dudu » pour les intimes), et j’ai tendu fièrement ma CB à l’hôtesse de caisse lors de l’achat de ce manuscrit.

Inutile de préciser que dès le premier chapitre, j’ai senti ma douleur !

 

Présentation de l’Auteur & Résumé du Livre

 

Mais qui êtes-vous « auteur de satan » ?!

 

Psychanalyste et psychothérapeute, Jacques ARÈNES, né en 1957, entame un double cursus à l’université Paris VI : mathématiques et psychologie. Il se spécialise ensuite dans la psychopathologie de l’adolescent et du jeune adulte, ainsi que dans l’anthropologie du fait religieux.

En plus de ses conférences et ses séminaires, il enseigne également au département éthique de l’université catholique de Lille. Il est aussi l’auteur de nombreux ouvrages comme « Y-a-t-il encore un père à la maison ? » (Fleurus, 1999), « Dépasser sa violence » (Atelier Ed De L’, 2001), « Accueillir la faiblesse » (Payot, 2011).

Biographie tirée du site du magasine Psychologies : http://www.psychologies.com/Auteurs/Arenes-Jacques

 

De quoi parlez-vous dans votre livre Jacques ?!

 

« Qu’est-ce que faire couple au XXIe siècle ? La vie à deux est-elle encore praticable et même souhaitable ? Comment ordonner revendication de liberté individuelle et construction d’une vie commune ? Quelle place a le masculin au sein du couple et de la famille ? Comment conjuguer l’obligation d’épanouissement affectif et sexuel asséné par la société contemporaine et fidélité à l’autre ? Comment continuer à aimer le conjoint quand l’ardent désir a disparu ? Et peut-on encore envisager de vieillir ensemble, une fois les enfants partis ?

Loin du modèle de la famille traditionnelle, qui était autrefois un lieu stable et protecteur, le couple – qu’il soit hétérosexuel ou homosexuel – est devenu aujourd’hui objet d’angoisse.

En s’appuyant sur son expérience de psychologue et psychanalyste, mais aussi sur sa fine connaissance de la culture contemporaine, Jacques Arènes explore la fabrique de l’intime dans tous les couples. Il nous montre, à partir d’exemples concrets, à quel point il est urgent de réinvestir la relation conjugale et d’oser s’ouvrir à l’inventivité infinie qu’elle recèle. » 

 Résumé littéraire tiré directement du site des éditions du cerf : https://www.editionsducerf.fr/librairie/livre/17886/la-fabrique-de-l-intime

Très honnêtement, travailler sur ce livre à été pour moi un réel calvaire. :S Un des moments les plus triviaux que j’ai pu vivre grâce à lui cependant – sous les conseils mêmes de l’auteur – fût le visionnage du film « Le goût des autres », avec en tête d’affiche : Alain CHABAT et Gérard LANVIN – film que j’ai trouvé absolument drôlissime… seulement si on se place du point de vue d’un blasé de la life consommateur de weed neo-finlandaise. Cependant, je ne voulais pas changer d’avis sous prétexte que je le trouvais trop dur à lire. C’est un défi que je me suis lancé, et je suis tout de même fière de l’avoir relevé ! Comme dirait Joyce Jonathan : « le bonheur c’est pas le but mais le moyen, le bonheur c’est pas la chute mais le chemin ».

Si vous êtes moyennement fan de Joyce Jonathan, mais un peu plus de Confucius : « Tous les hommes pensent que le bonheur se trouve au sommet de la montagne, alors qu’il réside dans la façon de la gravir. »
En bref, je le conseille à celles et ceux qui ont un minimum de background littéraire (en tout cas assez pour comprendre par exemple la première phrase de cet article), ce que je ne pense pas avoir.
Vous l’aurez compris, il m’est donc difficile de jauger cet ouvrage sur son contenu étant donné que je n’ai compris que 27% du livre. 😀
Ce premier avis résonne donc pour moi comme un doux et remarquable fiasco… À l’avenir, je ferai peut-être plus attention à mon processus de choix. n_n’

En attendant, n’hésitez pas à me donner vos retours / conseils / propositions en ce qui concerne cet exercice d’avis de lecture. Je suis full open, vous pouvez y aller ! ;D

Et si l’envie vous prends – après avoir lu ces quelques lignes – de lire « La Fabrique de l’Intime » de Jacques ARÈNES, essai comparable à une partie complète de Diabo III en mode « enfer », c’est par ici que ça se passe ! ;D

(Lien Amazon)


Sophie COLLOT

Je m'appelle Sophie COLLOT, j'ai 30 ans. J'ai créé www.sois-toi.fr afin d'avoir un espace totalement dédié à mes recherches sur le développement personnel, la quête du bonheur, la quête de soi... N'hésites pas à me contacter si tu veux collaborer avec moi, ou tout simplement échanger sur ce thème absolument illimité de la connaissance des mondes.

2 commentaires

Baptou · vendredi 26 mai 2017 à 18:39

Génial tu me donnes envie de le lire 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *