Nous revoilà après plusieurs mois d’absence ! Il était temps ! 😀

Le 17 juin dernier (oui c’est précis !), Clémentine SÉVERIN ; auteure de plusieurs romans et autres nouvelles ; me contacte par mail afin de me partager son ressenti suite à la lecture de mon papier sur « La fabrique de l’intime » de Jacques ARÈNES, et aussi sur mes interviews.

C’est ainsi que quelques jours plus tard, je me retrouve à aller chercher à la poste « PRO », un colis assez imposant, qui contient ni plus ni moins que 3 de ses livres ! Relais mortel, Sans visage et sans nom et Coeur@Coeur : ou la preuve.

Je décide alors de lire Coeur@Coeur et d’en faire un avis de lecture.

Avant toute chose, je souhaite rappeler ici que mes « avis de lecture » sont écrits suite à mes propres ressentis. Si vous êtes tombés sur cette page en pensant que vous alliez lire un résumé détaillé ou un commentaire littéraire, j’ai le regret de vous annoncer que vous n’êtes absolument pas au bon endroit ! n_n

Bien ! Commençons je vous prie…

Coeur@Coeur, le nom est très smart puisqu’il s’agit de deux personnages qui vont correspondre par mail. Ainsi, deux cœurs, Camille ARNAUD et Jacques ADRIEL, vont apprendre à se connaître par le biais du religieux et du spirituel. Jacques est diacre dans une église et Camille, elle, est plutôt en quête de nouer une relation sincère et réparatrice. En effet, elle a vécu plusieurs traumatismes liés à des psychanalyses destructrices.

Je vous avoue que me plonger dans un ouvrage épistolaire, basé sur une rencontre divine entre un diacre et une femme névrosée… Cela ne m’a pas enchantée plus que ça de prime abord.

J’ai pourtant reçu une éducation chrétienne. Je suis allée jusqu’à ma deuxième communion et puis ensuite : POUF ! Plus rien… La seule relation à Dieu que j’ai gardée aujourd’hui et celle de participer aux messes lorsqu’une personne que je connais meure. « Pas très catchy tout ça ! » me direz-vous… Et bien non, mais lire ce livre m’a tout de même donné l’occasion de poser un regard sur mes croyances d’aujourd’hui, mes jugements et mes questions existentielles, et cela n’a pas du tout été désagréable, bien au contraire.

Le sacré et le divin sont omniprésents dans ce livre, il faut s’accrocher ! Hahaha ! 😀 L’ambiance y est très douce et apaisante. Il n’y a pas vraiment de suspens dans la structure redondante des mails, ce qui manque un peu au rythme de lecture d’après moi. Il m’a fallut donc attendre une bonne soixantaine de pages (sur les 281) avant de montrer un intérêt certain à cette lecture. Après quoi, j’ai trouvé qu’il était agréable de lire cet échange écrit entre ces deux êtres qui souhaitent simplement partager leur vision de la vie, leur vision de l’amour aussi, qui est fraternel et intemporel.

L’écriture de Clémentine SÉVERIN est fluide et extrêmement touchante de sincérité. Pendant ma lecture, je n’ai pu m’empêcher d’avoir cette pensée : que l’occasion de lire ce livre était un réel cadeau, un cadeau de Dieu, même si je ne me sens proche d’aucune religion.

« Dieu » pour moi est plutôt égal à l’univers. Et peut-être que dans plusieurs années, ce don que m’a fait Clémentine me sera d’une aide précieuse et illuminera mon chemin de vie à un moment donné. C’est bien là tout le mal que je me souhaite ! J’ai beau ne pas croire en Dieu, je crois sincèrement qu’il y a une sorte de règle, mouvement ou plutôt énergie qui se déplacerait autour de nous, de la nature, de tout ce qui vit, et qui serait dotée d’intelligence. Cette énergie à mon sens agirait comme un équilibre vivant et régulerait le bon comme le mauvais. Ouais je sais, je pars loin ! Mais chacun ces croyances et ces sentiments. 🙂

Avant de mettre en ligne cet avis de lecture, j’ai souhaité interviewer l’auteure, Clémentine SÉVERIN, afin d’avoir aussi sa vision du livre et de sa vie d’auteure en général.

Clémentine a reçu plusieurs fois au cours de son existence des « messages » qui lui indiquaient d’écrire. « Messages » qu’elle a compris à 100% le jour où elle a guéri d’une maladie, me dit-elle. Coeur@Coeur : ou la preuve est un roman qui tire ses vérités non seulement de sa propre vie, mais aussi de son imaginaire créatif. Quand je lui ai demandé pourquoi elle a écrit ce livre, voici ce qu’elle m’a répondu :

« J‘ai aimé écrire ce livre parce qu’il retrace ce que j’ai vécu de beau à l’église. J’ai voulu écrire le beau de la vie en lien avec le divin. »

L’amour est également un puissant moteur pour elle en ce qui concerne l’écriture. Finalement, partager à quelqu’un un film, un livre, une recette de cuisine ou encore un voyage à Tombouctou (pardonnez-moi pour le cliché xD), est souvent guidé par l’amour. C’est un acte philanthrope qui n’a d’autres raisons que celle du pur don. 

Quelle plus belle raison que celle d’écrire juste pour le plaisir de partager son univers ?

Je souhaite remercier publiquement ici Clémentine SÉVERIN, qui m’a si gentiment envoyé plusieurs de ses ouvrages. Lire Coeur@Coeur a été une belle et succincte aventure qui m’a simplement et véritablement touchée.

Si vous souhaitez vous offrir Coeur@Coeur ou même l’offrir à quelqu’un, c’est par là que ça se passe :

 

Lien Amazon

Son Facebook : ICI


Sophie COLLOT

Je m'appelle Sophie COLLOT, j'ai 30 ans. J'ai créé www.sois-toi.fr afin d'avoir un espace totalement dédié à mes recherches sur le développement personnel, la quête du bonheur, la quête de soi... N'hésites pas à me contacter si tu veux collaborer avec moi, ou tout simplement échanger sur ce thème absolument illimité de la connaissance des mondes.

2 commentaires

clementine severin · mardi 28 novembre 2017 à 20:25

Sophie,
Un grand merci pour cet article touchant et sincère qui suit vos sentiments tout au long de
votre lecture. Votre blog est très intéressant car il s’inscrit dans une démarche humble et altruiste.
Merci beaucoup. Bonne soirée

Sophie COLLOT · mardi 28 novembre 2017 à 21:43

Encore merci à vous Clémentine pour le partage de cet oeuvre ainsi que la patience et la bienveillance dont vous avez fait preuve à mon égard ! 😀 <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *